Action Soja OGM dans le port de St Nazaire

“Ce matin, nous avons détruit environ 2000 tonnes de soja OGM argentin à St-Nazaire (valeur marchande environ 1.350.000 € (record pour notre mouvement national des Faucheurs Volontaires).

Nous dédions notre action au 474ème indien Guarani assassiné il y a une semaine en Argentine, pour voler ses terres au profit de ces abominables cultures.

On tue les sud-américains et on empoisonne les européens = le soja et l’argent du soja.”

photo les faucheurs d'ogm au terminal agro-alimentaire ce midi, à l'issue de leur opération. po. f.lb
Communiqué de presse des Faucheurs Volontaires d’OGM
Saint Nazaire, le 3 Juillet 2016
Ce matin, des Faucheurs Volontaires d’OGM venu-e-s de toute la France ont neutralisé un stock important de tourteau de Soja Round Up Ready (OGM / Pesticides) pour le rendre impropre à la consommation animale. La neutralisation s’est effectuée à l’aide d’eau déversée grâce aux lances incendie situées dans le hangar de stockage. Le Soja transgénique était entreposé dans les silos situés sur le port de Saint Nazaire. Cette action a pour objectif de rappeler que les faucheurs volontaires sont opposés aux importations d’OGM.
Le port de Saint Nazaire est le premier port français pour l’importation de matières premières destinées à l’alimentation animale, et le tourteau de Soja est la base de ce trafic. Plus de 1,5 millions de tonnes de soja – en majorité OGM – transite par ce port par an, en provenance quasi-exclusive d’Amérique du Sud. Ce tonnage représente environ 1/3 du Soja OGM importé en France chaque année (4,5 millions de tonnes).
En Amérique du Sud, la monoculture du Soja OGM contribue à la destruction des forêts, à l’expropriation des paysans, à la violation des droits humains, à la mise en danger des travailleurs et des riverains des exploitations par l’usage massif des pesticides. En continuant les importations d’OGM, les entreprises d’alimentation animale et l’état français soutiennent les firmes agrochimiques comme Monsanto contre le bien commun et la souveraineté alimentaire des pays.
Les consommateurs ne savent pas qu’ils mangent des produits issus d’animaux nourris aux OGM. Nous demandons l’étiquetage de tous les produits alimentaires contenant des OGM afin de garantir aux citoyen-ne-s le droit de savoir et de choisir de manger sans OGM. Nous demandons des études indépendantes sur la toxicité des OGM et des pesticides dans l’alimentation, et sur leurs impacts sanitaires et environnementaux. Nous demandons au gouvernement l’application du principe de précaution par l’instauration d’un moratoire sur les importations d’OGM. Des alternatives sont possibles : développement d’une filière soja non OGM, développement des cultures de protéines végétales.
Le collectif des Faucheurs Volontaires continue et continuera ses actions de désobéissance civile non violente pour alerter la société et pour faire cesser les effets désastreux – chez nous, comme en Amérique du Sud – des importations massives de Soja OGM. Ni dans les champs, ni dans les assiettes, les OGM nous n’en voulons pas !
A voir : un reportage FR3

Greenpeace répond à l’appel des prix Nobel pro-OGM

Greenpeace répond à l’appel des prix Nobel pro-OGM

Plus d’une centaine de lauréats avait signé une lettre mercredi pour appeler l’ONG, les gouvernements et l’ONU à reconsidérer les organisme génétiquement modifié, et principalement le riz doré.

La multinationale Monsanto a affirmé jeudi qu'elle ne présenterait plus d'autorisation de culture dans l'Union européenne.

La multinationale Monsanto a affirmé jeudi qu’elle ne présenterait plus d’autorisation de culture dans l’Union européenne. Photo Patrick Hertzog. AFP

«Nous appelons Greenpeace à cesser sa campagne contre le riz doré en particulier, et contre les cultures et les aliments améliorés […] Combien de pauvres gens dans le monde doivent mourir avant que nous considérions cela comme un crime contre l’humanité ?»

Lire la suite

Greenpeace est-elle vraiment coupable de « crime contre l’humanité » ?

Greenpeace est-elle vraiment coupable de « crime contre l’humanité » ?

Une ferme à Wuhan, dans le centre de la Chine, le 11 juin 2011.

Ces jours-ci, la presse fait des gorges chaudes d’une lettre ouverte lestée d’une autorité écrasante : elle est signée par une centaine de Prix Nobel. Et si elle fait couler tant d’encre, c’est que l’outrance du message qu’elle véhicule est proportionnelle au prestige de ses signataires. Selon eux, l’organisation Greenpeace est, ni plus, ni moins, coupable de « crime contre l’humanité ».

Lire la suite

Partisans des OGM, cent Prix Nobel déclarent la guerre à Greenpeace. Parmi eux, quatre Français

Partisans des OGM, cent Prix Nobel déclarent la guerre à Greenpeace. Parmi eux, quatre Français

Un Nobel, combien de nouveaux militants ? L’affaire est déjà traitée par The Washington Post : “107 Nobel laureates sign letter blasting Greenpeace over GMOs” tandis que les médias généralistes français souffrent d’un relative retard, plus ou moins idéologique, à l’allumage.

Lire la suite

Les Faucheurs volontaires dénoncent une interprétation « dénaturée »

Variétés tolérantes aux herbicides

Les Faucheurs volontaires dénoncent une interprétation « dénaturée »

Les Faucheurs volontaires d’OGM a réagi à l’article paru sur Terre-net évoquant la réaction de l’association d’agriculteurs Marre des faucheurs au retrait d’un amendement sur les variétés tolérantes aux herbicides dans le projet de loi biodiversité. Pour les Faucheurs, il s’agit d’une information « falsifiée ».

Lire la suite

Les agriculteurs, premières victimes des pesticides

Les agriculteurs, premières victimes des pesticides

Epandage de pesticides dans un champ de Godewaersvelde (Nord), en juin 2013.

Les pesticides, encore. Ils pourraient bien susciter un nouveau scandale, une de ces polémiques dont la France a le secret dès qu’il s’agit de son agriculture. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a pris l’initiative de se pencher sur ceux qui sont en première ligne face aux effets de ces substances : les agriculteurs. Las, après quatre années de recherches, d’innombrables auditions, une exploration poussée de toute la littérature scientifique en France et à l’étranger, des plongées dans les statistiques difficilement accessibles du secteur agricole, il n’est pas dit que les sept volumes de ce rapport soient publiés.

Lire la suite

Crispr/Cas9 : encore inefficient en santé, mais déjà bon en agriculture ?

Eric MEUNIER, 2 mai 2016|

Une audition publique de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) consacrée à l’une des nouvelles techniques de modification génétique, Crispr/Cas9, a permis de mettre à jour les enjeux commerciaux et incertitudes scientifiques liés à cette technique.

Crispr/Cas9 : encore inefficient en santé, mais déjà bon en agriculture ?

Lire la suite

Les plantes tolérant les herbicides attaquées au Conseil d’État – Une première victoire

10 juin 2016
Source : Inf’ogm

Depuis 2010, une partie de la société civile française s’est mobilisée pour contrer le développement des variétés rendues tolérantes aux herbicides (VrTH). En 2015, plusieurs organisations ont déposé un recours devant le Conseil d’État pour mettre sous les projecteurs ces OGM cachés et l’inaction du gouvernement dans ce dossier. Un an plus tard, le Conseil d’État montre un intérêt tout particulier pour la question. Une première victoire pour ces structures !

Les plantes tolérant les herbicides attaquées au Conseil d'État - Une première victoire

J. Arlecchino – {Brassica rapa}

Lire la suite

UE – Le glyphosate, cancérigène dans sa formulation commerciale, bientôt réautorisé, contre l’avis des experts ?

Eric MEUNIER, 7 juin 2016

Alors que l’innocuité du glyphosate divise les experts, la question du renouvellement de son autorisation se pose au sein de l’UE. Depuis 2012, la substance présente dans de nombreux herbicides, est en attente de ce renouvellement. Elle reste cependant autorisée : des prolongations successives de son autorisation ont été accordées depuis 2012. Le 6 juin 2016, les États membres n’ont pas atteint de majorité pour ou contre une nouvelle prolongation de plusieurs mois, le temps qu’un nouveau comité d’experts se prononce sur la substance. Le Commissaire Andriukaitis doit présenter le 8 juin les suites que compte engager la Commission européenne sur ce dossier.

UE - Le glyphosate, cancérigène dans sa formulation commerciale, bientôt réautorisé, contre l'avis des experts ?

Chafer Machinery – Pulvérisation d’herbicide

Lire la suite

FRANCE – OGM : des tournesols mutés détruits en 2010 : rejet de la Cassation

FRANCE – OGM : des tournesols mutés détruits en 2010 : rejet de la Cassation

Christophe NOISETTE, 1er juin 2016

En juillet 2010, une centaine de Faucheurs volontaires détruisait deux parcelles de tournesols génétiquement mutés en Indre-et-Loire, pour dénoncer ces variétés rendues tolérantes à un herbicide, qu’ils considèrent comme des « OGM cachés ». Seuls trois d’entre eux ont été inculpés. Condamnés à Tours, en novembre 2012, ils ont fait appel. En avril 2014, le Tribunal a durci un peu les peines… En mai 2016, la Cour de cassation a rejeté la demande des Faucheurs mais n’a pas alourdi les peines, contrairement à ce qu’il est mentionné largement dans la presse et sur les sites de soutien à l’agriculture génétiquement modifiée.

FRANCE – OGM : des tournesols mutés détruits en 2010 : rejet de la Cassation

Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.