Fête des Faucheurs & Faucheuses du Lot : dernière réunion et derniers jours de préparation

Tout se met en place pour accueillir les nombreux visiteurs et participants de la Fête des Faucheurs 2016.

Une réunion de tous les bénévoles est programmée ce lundi 28 mars, à 14 heures, à la Ferme de la Rauze (à 10 heures pour les référents).

A très prochainement.

Publicités

LES PESTICIDES ON EN PEUT PLUS , ON EN VEUT PLUS !

LES PESTICIDES ON EN PEUT PLUS , ON EN VEUT PLUS !
Le 19 mars 2016, les Faucheurs Volontaires ont organisé une action dans toute la France pour dénoncer la toxicité des pesticides et du Roundup en particulier.

Un montage qui résume cette journée d’action en France est visible ici : https://youtu.be/FedkLU16HTQ

Actions Faucheurs Volontaires : glyphosate ce samedi 19 mars

CP action RoundUp_RCP action RoundUp_V

 

 

 

 

 

 

 

Des actions contre les pesticides ont été organisées aujourd’hui samedi 19 mars  au travers de toute la France par les Faucheurs et Faucheuses Volontaires.

Une quinzaine de personnes ont ainsi visité trois magasins de Figeac, et des Faucheurs Volontaires ont neutralisé les produits présents contenant du glyphosate (RoundUp…)

Nous vous raconterons prochainement. Un reportage fait par FR3 Cahors devrait passer aux actualités régionales de 19h…

Madame Royale avait donné l’exemple rapporté dans le JT de France 2 de 20 heures le 16 mars : à environ 29,40
http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/jt-de-20h-du-mercredi-16-mars-2016_1352357.html

à suivre

Des Faucheurs et Faucheuses s’invitent à l’opération « port propre » à Sète

Ce week-end (12/13 mars) des Faucheurs(euses) se sont invité(e)s à l’opération « port propre » à Sète.

Sète2

Sète1

Sète3

 

 

 

 

 

SETE, Opération port propre ?..

.En attendant, c’est plutôt Sète port OGM

Parce que le port de Sète, c’est d’abord le port de commerce et qu’on y trouve :

– SEA INVEST une entreprise d’importation de tourteaux soja principalement Ogm,

– SOFIPROTEOL, une usine du groupe AVRIL, qui fabrique des agro-carburants, et l’usine de trituration et de raffinage de colza, SAIPOL, du même groupe AVRIL qui fabrique des huiles alimentaires et des aliments pour animaux d’élevage, à base de tournesol.

Les importations de tourteaux SOJA OGM à Sète.

Lire la suite

Les NBT : des OGM qui ne disent pas leur nom ?

Les NBT : des OGM qui ne disent pas leur nom ?

Les nouvelles techniques du génie génétique permettent depuis quelques années d’obtenir des plantes qui présentent les mêmes propriétés que les OGM, mais qui échappent à leur cadre règlementaire. Ce vide juridique a alerté de nombreuses associations qui réclament que le statut de ces biotechnologies soit clarifié. Le risque ? Les voir arriver sur le marché à l’insu des citoyens…

Lire la suite

Tribunal International Monsanto

Monsanto Tribunal à La Haye du 12 au 16 octobre 2016

Un nombre croissant de citoyens de différentes régions du monde voient aujourd’hui l’entreprise américaine Monsanto comme le symbole d’une agriculture industrielle et chimique qui pollue, accélère la perte de biodiversité et contribue de manière massive au réchauffement climatique.

(source : http://www.monsanto-tribunalf.org/ )

Lire la suite

UE – Le glyphosate, cancérigène dans sa formulation commerciale, bientôt réautorisé, contre l’avis des experts ?

UE – Le glyphosate, cancérigène dans sa formulation commerciale, bientôt réautorisé, contre l’avis des experts ?

 Eric MEUNIER, 8 mars 2016

Le glyphosate est le principe actif de plusieurs herbicides (dont le Roundup de Monsanto, mais depuis 2000, année de fin du brevet sur cette molécule, de nombreuses autres entreprises commercialisent des herbicides à base de glyphosate). Dans l’Union européenne, les pesticides sont autorisés pour une période de dix ans. Ce délai, pour le glyphosate, devait expirer en 2012, mais cette molécule reste autorisée le temps de « négocier » son renouvellement pour, non pas dix mais quinze. Si l’ensemble des comités d’experts soulignent des impacts avec le glyphosate sous sa forme commerciale (dont l’Anses dans son avis du 9 février 2016), l’AESA arguant de son côté d’un manque de données « pour permettre une évaluation conforme aux lignes directrices de l’Union européenne », ils publient cependant des avis divergents sur la molécule de glyphosate elle-même. Depuis, 96 scientifiques ont réagi et ont demandé à la Commission européenne d’ignorer l’avis de l’AESA accusé d’être déficient et non transparent. Et des États membres – dont la France, mais aussi la Suède et peut-être à terme les Pays-Bas et l’Allemagne – ont déjà fait savoir qu’ils s’opposeraient au renouvellement d’autorisation. La décision de renouvellement – ou non – d’autorisation de cette dernière aura bien sûr des conséquences aussi sur les dossiers des plantes génétiquement modifiées (PGM), la majorité d’entre elles ayant été modifiées pour « tolérer » le Roundup.

UE - Le glyphosate, cancérigène dans sa formulation commerciale, bientôt réautorisé, contre l'avis des experts ?

Chafer Machinery – Pulvérisation d’herbicide

Lire la suite

Avril et l’Inra s’associent pour mieux répondre aux enjeux d’avenir de l’agriculture française et mondiale

 Avril et l’Inra s’associent pour mieux répondre aux enjeux d’avenir de l’agriculture française et mondiale

Pour qui travaille l’INRA ? Pour le progrès… surtout le progrès financier des actionnaires des firmes privées de l’agro-business !
Des visites citoyennes des Faucheurs volontaires dans les laboratoires de l’INRA en perspective… mais l’INRA n’a rien à cacher n’est-ce pas…

Les deux partenaires ont signé un accord-cadre portant sur l’alimentation humaine, l’alimentation animale et la chimie verte du carbone renouvelable dans un objectif partagé d’inscription des systèmes agricoles et alimentaires dans un développement durable et économiquement viable.

Le groupe Avril et l’Inra ont annoncé, à l’occasion du Salon International de l’Agriculture, la signature d’un accord-cadre portant sur le développement de leurs collaborations.

Lire la suite

Glyphosate : l’UE repousse sa décision

Glyphosate : l’UE repousse sa décision

La Commission européenne a dû reporter le vote sur sa proposition de prolonger l’autorisation du glyphosate, faute de majorité après que plusieurs pays européens ont rejoint le camps des opposants à cette substance soupçonnée d’être cancérigène. Les avis scientifiques divergent sur cette substance active largement utilisée dans les pesticides, et notamment dans le Round Up du groupe Monsanto.

Lire la suite