Face au chaos climatique : des OGM ou remettre l’Humain à sa place ?

A la veille de la Cop 21, la société civile vient de lancer un appel pour que les énergies fossiles restent dans les sous-sols [1]. Ainsi, chercheurs et membres d’ONG alertent sur les choix politiques faits ou à faire et leurs conséquences. Pour les signataires, poursuivre l’extraction de ces ressources dans l’état actuel des connaissances scientifiques apparaît comme une attitude criminelle (100 millions de personnes seront victimes du changement climatique dans les prochaines années, estime l’organisation humanitaire DARA [2]). Cet appel soulève la question des responsabilités que doivent porter les auteurs de décisions et d’actes qui ne tiennent pas compte des limites de la Planète et des besoins futurs.

Lire la suite

Publicités