La Cour de Justice de l’Union européenne doit réglementer les «OGM cachés»

La Cour de Justice de l’Union européenne doit réglementer les «OGM cachés»

Neuf organisations de la société civile française réclament un moratoire sur la vente et la culture des « OGM cachés » auprès de la Cour de Justice de l’Union européenne. La décision aura une incidence sur la réglementation européenne qui encadrera les OGM issus des nouvelles techniques de manipulation génétique.

Depuis plusieurs années, des « OGM cachés » sont cultivés en Europe…

Lire la suite

Les faucheurs volontaires dénoncent les importations de soja OGM

Les faucheurs dénoncent les importations de soja OGM

Lire la suite

Génétique : CRISPR fait son entrée dans le monde de l’agriculture

Génétique : CRISPR fait son entrée dans le monde de l’agriculture

Le département américain de l’Agriculture a donné son feu vert à la commercialisation d’un champignon de Paris génétiquement modifié par le nouvel outil d’édition des génomes.

champignon de Paris SUPERSTOCK/SIPAchampignon de Paris SUPERSTOCK/SIPA

Lire la suite

De nouveaux OGM, sans évaluation ni étiquetage, bientôt dans les assiettes ?

De nouveaux OGM, sans évaluation ni étiquetage, bientôt dans les assiettes ?

par Sophie Chapelle 26 avril 2016

Les consommateurs européens sont majoritairement opposés à la consommation d’OGM. Une réticence qui a contribué à limiter l’importation et la commercialisation de plantes et semences génétiquement modifiées. Mais l’apparition sur le marché de nouvelles techniques de modification du génome pourrait changer la donne. La Commission européenne doit prochainement rendre un avis pour savoir si les organismes issus de ces techniques doivent être ou non couverts par la réglementation OGM. S’ils y échappent, ils pourront être cultivés sans évaluation ni étiquetage. Des organisations paysannes et environnementales lancent l’alerte.

Lire la suite

Monde – Moins d’OGM transgéniques pour bientôt plus de « nouveaux OGM cachés » ?

Les surfaces cultivées avec des plantes transgéniques ont diminué légèrement pour la première fois dans le monde passant de 181,5 millions d’hectares en 2014 à 179,7 millions d’hectares en 2015 (soit une baisse de près de 1%). C’est la première fois depuis 1996, date des premiers semis, que les surfaces sont estimées à la baisse par l’Isaaa, un organisme issu des grands semenciers et qui promeut les biotechnologies végétales dans les pays du Sud. L’Isaaa en profite pour encenser les « nouveaux OGM ».

Monde - Moins d'OGM transgéniques pour bientôt plus de « nouveaux OGM cachés » ?

MNERUAL – Champs de Maïs

Lire la suite

HCB : Mensonges et vrai-faux avis pour échapper à la réglementation OGM

HCB : Mensonges et vrai-faux avis pour échapper à la réglementation OGM

Paris, le 6 avril 2016 – Dans un courrier envoyé le 29 mars aux membres de son Comité Économique, Éthique et Social (CEES), le Haut Conseil des Biotechnologies leur apprend que le gouvernement aurait décidé d’écarter les nouveaux OGM de la réglementation OGM puisqu’il lui demande dans un courrier envoyé au HCB et daté du 22 février de proposer des « pistes intermédiaires entre les dispositions du catalogue européen et celles de la directive 2001/18/CE [1] (…) pour encadrer l’usage de ces nouvelles techniques sur le territoire européen ».


Lire la suite

Batailles et polémiques autour des nouveaux OGM

Batailles et polémiques autour des nouveaux OGM

Le Monde | 12.04.2016 à 12h27 • | Par Stéphane Foucart et Angela Bolis

Que sont les « nouveaux OGM » ? Doit-on les réglementer ? Le peut-on seulement ? Présentent-ils des risques spécifiques ? Et, si oui, comment les évaluer ? Ces questions comptent actuellement parmi les plus brûlantes sur l’utilisation des biotechnologies dans l’agriculture, et pourraient bien faire exploser le Haut Conseil des biotechnologies (HCB). Après avoir émis, en début d’année, un avis controversé sur ces « nouveaux OGM » – jugé par ses détracteurs trop favorable aux intérêts industriels –, l’institution chargée d’éclairer la décision publique sur l’ingénierie génétique est plongée dans la crise.

Lire la suite

Inquiétudes et controverse autour des « nouveaux OGM »

Nouveau signe des inquiétudes suscitées par les « nouveaux OGM », une manifestation a eu lieu mercredi 6 avril devant l’école AgroParisTech, à Paris, où devaient se réunir, en assemblée plénière, les membres du Haut Conseil des biotechnologies (HCB). Leur réunion a dû être annulée du fait de la manifestation.

A l’initiative du mouvement, huit associations qui ont suspendu depuis février leurs travaux avec le HCB sur les nouvelles techniques de modification génétique : Les Amis de la Terre, la Confédération paysanne, la Fédération nationale de l’agriculture biologique, France nature environnement, Greenpeace, le Réseau semences paysannes, l’Union nationale de l’apiculture française, et l’Association de consommateurs Cnafal. Elles protestent contre « la falsification de l’expertise scientifique officielle » et « les OGM cachés ». Explications.

Lire la suite

Les NBT : des OGM qui ne disent pas leur nom ?

Les NBT : des OGM qui ne disent pas leur nom ?

Les nouvelles techniques du génie génétique permettent depuis quelques années d’obtenir des plantes qui présentent les mêmes propriétés que les OGM, mais qui échappent à leur cadre règlementaire. Ce vide juridique a alerté de nombreuses associations qui réclament que le statut de ces biotechnologies soit clarifié. Le risque ? Les voir arriver sur le marché à l’insu des citoyens…

Lire la suite

Avril et l’Inra s’associent pour mieux répondre aux enjeux d’avenir de l’agriculture française et mondiale

 Avril et l’Inra s’associent pour mieux répondre aux enjeux d’avenir de l’agriculture française et mondiale

Pour qui travaille l’INRA ? Pour le progrès… surtout le progrès financier des actionnaires des firmes privées de l’agro-business !
Des visites citoyennes des Faucheurs volontaires dans les laboratoires de l’INRA en perspective… mais l’INRA n’a rien à cacher n’est-ce pas…

Les deux partenaires ont signé un accord-cadre portant sur l’alimentation humaine, l’alimentation animale et la chimie verte du carbone renouvelable dans un objectif partagé d’inscription des systèmes agricoles et alimentaires dans un développement durable et économiquement viable.

Le groupe Avril et l’Inra ont annoncé, à l’occasion du Salon International de l’Agriculture, la signature d’un accord-cadre portant sur le développement de leurs collaborations.

Lire la suite