Les Faucheurs volontaires dénoncent une interprétation « dénaturée »

Variétés tolérantes aux herbicides

Les Faucheurs volontaires dénoncent une interprétation « dénaturée »

Les Faucheurs volontaires d’OGM a réagi à l’article paru sur Terre-net évoquant la réaction de l’association d’agriculteurs Marre des faucheurs au retrait d’un amendement sur les variétés tolérantes aux herbicides dans le projet de loi biodiversité. Pour les Faucheurs, il s’agit d’une information « falsifiée ».

Suite à la parution sur Terre-net d’une brève sur les variétés tolérantes aux herbicides, les Faucheurs volontaires ont souhaité réagir. Le titre de la brève : « Le Parlement reconnaît l’intérêt des variétés tolérantes aux herbicides » est pour eux une « interprétation dénaturée, une information falsifiée par l’association Marre des Faucheurs ».

Les Faucheurs volontaires expliquent dans un communiqué qu’il est question des VRTH, « variétés rendues tolérantes aux herbicides par un procédé de manipulation génétique » pour lesquelles « un moratoire sur leur culture en 2017 et 2018 [était prévu], dans l’attente du rapport de l’Anses ». Le même article du projet de loi « aborde la question des néonicotinoïdes », précisent les Faucheurs volontaires.

Avant d’expliquer que contrairement aux affirmations de Marre des faucheurs, ce n’est pas le gouvernement ou le parlement qui ont retiré l’alinéa du projet de loi mais bien Geneviève Gaillard elle-même. En séance, le 22 juin, la députée PS a expliqué ainsi sa décision : « j’ai fait un gros effort pour pouvoir trouver – du moins je l’espère – une solution qui nous convienne en supprimant, dans l’amendement, le moratoire sur la mise en culture des semences de colza et de tournesol tolérantes aux herbicides ». Les Faucheurs volontaires ajoutent que, contactée par téléphone, « Madame Gaillard a confirmé cette décision expliquant qu’elle avait fait ce choix pour ne pas nuire au débat sur l’interdiction des néonicotinoïdes et rappelant que le débat sur les VRTH n’était pas clos pour autant ».

« L’amendement retiré, préalablement adopté par la commission développement durable, devrait donc faire l’objet d’une lecture ultérieure », concluent les Faucheurs volontaires.

Source : http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/les-faucheurs-volontaires-denoncent-une-interpretation-denaturee-205-120496.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s