L’étau se resserre autour de Monsanto – rendez-vous la Haye octobre 2016 …

L’étau se resserre autour de Monsanto – rendez-vous la Haye octobre 2016 …

Biochimiste mondialement reconnu, le Dr Anthony Samsel a pu mettre la main sur les fichiers secrets commerciaux sur le glyphosate de l’US Environmental Protection Agency (USEPA). Lesquels documents avaient été fermés et protégés de la vue du public pendant 35 ans à la demande explicite de Monsanto.

Ce scientifique a dû signer un accord légal de ne pas copier ni de montrer ces documents à quiconque, même s’il fut autorisé à étudier le contenu et de communiquer sa propre opinion à ce propos. Il ne s’en est pas privé et révèle comment Monsanto a utilisé des moyens contraires à l’éthique et des données sans rapport en provenance d’autres essais, afin de trouver la parade pour ignorer tout ce que ses propres tests avaient montré de manière flagrante – la preuve irrécusable des dégâts infligés aux animaux exposés à glyphosate.

Rosemary Mason est une anesthésiste retraitée qui travaillait autrefois pour le service de santé national en Grande Bretagne (NHS National Health Service). Depuis trois ans elle a été en contact avec Anthony Samsel. Ci-après traduits, au pied levé, trois de la série des questions-réponses qu’elle vient de m’envoyer.

Questions et réponses sur les pesticides

Question : Vous ne pouvez pas attribuer les maux du NHS au glyphosate – tout au moins je l’espère ?

Réponse : Si, en effet, vous pouvez le faire probablement. Le glyphosate est un amino-acide synthétisé par l’homme. Il imite l’acide aminé essentiel – la glycine – et reprend plusieurs de ses fonctions. La glycine aide à nous détoxifier des protéines étrangères, favorisant la néoglucogenèse (fabrication du glucose nouveau à partir des acides aminés) qui a lieu principalement dans le foie et, dans une moindre mesure, dans le cortex des reins. La glycine s’imprègne dans la moelle osseuse, contribue à fabriquer le collagène et est un neurotransmetteur.

Voici ce qui sort d’un entretien par lien vidéo quand Tony Mitra au Canada interroge Anthony Samsel :

«Quelque 21 acides aminés sont les composants essentiels à la base de la vie sur terre telle que nous la comprenons. La glycine est l’un d’eux, le plus simple et le plus fondamental, puisqu’elle effectue une longue chaîne de tâches inestimables dans la biologie du vivant. Le glyphosate imite la glycine … Et donc, comme une escouade de soldats meurtriers dissimilés dans le ventre du cheval de Troie, le glyphosate – opportuniste – se glisse dans notre système remplaçant essentiellement la glycine la quand et où il peut, et crée une avalanche de maladies imprévisibles, de risques sanitaires et les déficiences de toutes sortes. Feignant d’être l’acide aminé

glycine, il peut traverser la barrière hémato-encéphalique et commencer à interférer dans la chimie de notre cerveau et celle de la moelle osseuse …».

Dans le lien audio suivant Tony Mitra présente Anthony Samsel qui explique brièvement ce qu’il a découvert : à savoir que le glyphosate imite notre acide aminé de base et envahit nos cellules, tissus, chromosomes et ADN :

.

How Glyphosate mimics our basic amino acid, and gets into our cells, tissues, chromosome and DNA 7 décembre 2015

https://www.change.org/p/minister-of-health-canada-justin-trudeau-health-canada-prove-glyphosate-is-safe/u/14510398?tk=1m0Y9qQgHutJaktDVhIbSMbdwLgia1rN8rNBWNy_gzI&utm_source=petition_update&utm_medium=email

Anthony Samsel souligne le fait que toutes les formes de vie seront touchés négativement. Par conséquent voilà pourquoi la biodiversité est en déclin rapide.

Question : Il a dû y avoir des centaines de journalistes au COP21 à Paris. Alors comment se fait-il que les journalistes britanniques parviennent à manquer ce particulier communiqué de presse ? Des dizaines d’ONG de partout dans le monde (à l’exception de celles du Royaume-Uni) se sont associées pour mettre Monsanto

devant la Cour pénale internationale à La Haye, pour être jugé pour crimes contre l’humanité, contre la nature et pour écocide. Ceci durant la Journée mondiale de l’alimentation le 16 octobre 2016. Entrée en vigueur du statut à partir du 1er juillet 2002, cette Cour pénale internationale a déterminé que la poursuite d’écocide comme une infraction pénale est la seule façon de garantir les droits de l’homme à un environnement sain et le droit de la nature d’être protégée. (Cf. http://www.monsanto-tribunal.org/http://www.monsanto-tribunalf.org/videos/).

Réponse : Ils ont dû être momentanément aveuglés à cet instant.

Question: Pourquoi le Dr Jeremy Farrar, directeur du Wellcome Trust et expert en maladies résistantes aux antibiotiques, n’a-t-il pas répondu quand on lui a dit que le glyphosate avait été breveté comme un antibiotique ?

Réponse : Parce que le Wellcome Trust accueille le Science Media Centre qui est parrainé par les grandes entreprises, dont Monsanto. Un article a été publié en 2015 montrant que l’exposition sublétale de formulations commerciales des herbicides à base de dicamba, le 2,4-dichloro-phénoxyacétique, et le glyphosate causer des changements dans de sensibilité aux antibiotiques dans Escherichia coli et Salmonella enterica sérotype Typhimurium. (Cf. http://mbio.asm.org/content/6/2/e00009-15.full.pdf+html~~number=plural).

Les auteurs soulignent l’importance de leurs conclusions : «De plus en plus de produits chimiques couramment utilisés dans l’agriculture, les jardins domestiques et lieux publics peuvent induire un phénotype de résistance aux antibiotique multiple dans des pathogènes potentiels. L’effet se produit lors d’une exposition simultanée aux antibiotiques et est plus rapide que l’effet létal des antibiotiques. L’amplitude de la réponse induite peut saper l’efficacité d’un traitement antibiotique et augmenter sensiblement la probabilité de mutation spontanée à des niveaux plus élevés de résistance. La combinaison de la forte utilisation de deux herbicides et antibiotiques à proximité d’animaux de ferme et les insectes importants, tels que les abeilles, pourrait également compromettre leurs effets thérapeutiques et favoriser une plus grande utilisation des antibiotiques.

Afin de faire face à cette crise de la résistance aux antibiotiques il faut élargir notre vision de facteurs environnementaux qui contribuent à l’évolution de la résistance». Il doit y avoir de nombreux microbiologistes qui assistant à ces réunions à travers le monde. Pourquoi les agriculteurs, les vétérinaires et les médecins généralistes ont-ils porté le chapeau à la place de Monsanto et de Dow Chemicals ?

Débordé de travail en ce moment, je n’ai pas le temps pour traduire en français tout ce document fort intéressant que vous trouverez dans le fichier joint à ce courriel et sur le lien suivant. Ci-après également l’information sur l’initiative du Tribunal contre Monsanto soutenue par une pléiade des ONG et syndicats et qui a commencé aux Pays-Bas – il y a environ – un an pour gagner aujourd’hui les cinq continents. Comme le dit Marie-Monique Robin dans la vidéo (q.v.), on a choisi le 3 décembre 2015 pour cette conférence de presse parce que la date coïncide avec la grande messe au Parc des expositions de Paris-Le Bourget qui s’appelle la Conférence de Paris de 2015 sur le changement climatique. Alors que justement l’agriculture a été exclue comme thématique ou axe de sensibilisation du COP21. Date à retenir OCTOBRE 2016. Plus que nous soyons nombreux, mieux ce sera !

Question and Answers about Pesticides file:///C:/Users/User/Downloads/Questions%20and%20Answers%20about%20Pesticides%20(5).pdf

International Monsanto Tribunal in The Hague October 2016 http://www.monsanto-tribunal.org/. Français Deutsch Español Italiano

Webstream – Conférence de presse, 3 décembre 2015 à Paris : http://www.monsanto-tribunalf.org/videos/.

Sublethal Exposure to Commercial Formulations of the Herbicides Dicamba, 2,4-Dichlorophenoxyacetic Acid, and Glyphosate Cause Changes in Antibiotic Susceptibility in Escherichia coli and Salmonella enterica serovar Typhimurium. Kurenbach B, Marjoshi D, Amábile-Cuevas CF, Ferguson GC, Godsoe W, Gibson P, Heinemann JA. 2015. http://mbio.asm.org/content/6/2/e00009-15.full.pdf+html~~number=plural,

Interview with Anthony Samsel : Monsanto’s hidden trade secrets on Glyphosate 06 June 2015

http://www.sott.net/article/301170-Interview-with-Anthony-Samsel-Monsantos-hidden-trade-secrets-on-Glyphosate.

Researcher Reveals Monsanto Has Known Since 1981 That Glyphosate Promotes Cancer 05 June 2015 http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2015/07/05/glyphosate-cancer.aspx.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s